Remède naturel contre l’épilepsie : comment aider le patient ?

Remède naturel contre l'épilepsie

L’épilepsie est une des maladies neurologiques sur laquelle on en sait le moins aujourd’hui. Les causes ne sont pas identifiées et les symptômes peuvent varier d’une personne à une autre et alors que cette pathologie touche de plus en plus de personnes dans le monde, il n’existe aucun remède connu pour guérir définitivement ce trouble. Cependant, il est toujours possible de réduire les crises par un traitement médicamenteux et parfois, une combinaison entre celui-ci et un traitement naturel.

Epilepsie, les causes et les symptômes

Remède naturel contre l'épilepsie

L’épilepsie est une pathologie des plus mystérieuses. On sait que celle-ci est un trouble du système nerveux central et qu’elle affecte le cerveau en rendant son activité anormale, ce qui provoquerait des absences, des confusions, des comportements ainsi que des sensations inhabituelles chez le patient épileptique et, dans des cas extrêmes, des convulsions. Ces dernières sont tout particulièrement dangereuses car la personne épileptique risque de blesser quelqu’un et de se blesser elle-même lors de ses crises de convulsion.

Ces symptômes diffèrent car il n’y a pas qu’une seule forme d’épilepsie et qu’elle peut se manifester de plusieurs manières. Généralement, on classe les crises selon deux types :

  • Les crises focales ou partielles : ces crises sont le résultat d’une activité anormale dans une seule partie du cerveau.
  • Les crises généralisées : ces crises sont le résultat de l’activité anormale de toutes les régions du cerveau.

Ce deuxième type de crises est le plus dangereux car ces dernières sont plus difficiles à gérer et c’est généralement pendant celles-ci que la personne épileptique connait des épisodes de pertes de connaissance et le raidissement ainsi que la contraction de ses muscles.

Les causes de l’épilepsie

Comme cité plus haut, les causes de cette maladie sont difficilement identifiables. Elles peuvent être génétiques comme elles peuvent être le résultat de traumatismes à la tête ou d’autres pathologies.

Quand consulter un médecin ?

Un épisode épileptique ne suffit pas pour établir un diagnostic mais il est conseillé de voir un médecin dès que certains symptômes apparaissent suite à une première crise. Si la respiration s’interrompe ou que le patient a du mal à reprendre connaissance après sa crise ou si une deuxième crise survient, si un épuisement est ressenti dû à la chaleur ou s’il souffre de forte fièvre.

Il est aussi conseillé de voir un médecin immédiatement si en plus de ces symptômes, le patient souffre d’autres maladies chroniques comme le diabète.

L’utilisation du téléphone, un autre facteur de risque

Lors de l’utilisation des smartphones, ceux-ci émettent des ondes auxquelles les personnes épileptiques sont plus sensibles. Ces ondes perturbent aussi le fonctionnement normal du cerveau et représentent un facteur de risque pouvant ainsi provoquer des crises.

Il est alors recommandé d’utiliser des patchs anti-ondes que la personne épileptique viendra coller à l’arrière de son téléphone et qui absorbera les ondes émises par celui-ci sans pour autant réduire la qualité du réseau ou de ses échanges. Ces patchs réduisent alors les ondes qui atteignent le cerveau et peuvent aider à réduire les crises.

Le traitement naturel contre l’épilepsie

Remède naturel contre l'épilepsie

Aujourd’hui, de plus en plus de patients atteints de diverses pathologies préfèrent se tourner vers la médecine et les remèdes naturels ainsi qu’au traitement alternatif. Le traitement médicamenteux coûte plus cher d’autant plus que les effets indésirables sont parfois plus lourds. Mais pour l’épilepsie, aucune étude n’a prouvé l’efficacité d’un traitement naturel mais certains médecins recommandent à leurs patients de suivre des régimes cétoniques dans lesquels l’apport en glucides est réduit ce qui obligerait le cerveau à se nourrir différemment et ce qui réduirait les crises.

En effet, il semblerait que réduire son apport en sucre pousserait le foie à changer de carburant. Les glucides sont connus pour être un source d’énergie mais les graisses le sont aussi. En suivant un régime cétonique, le foie métabolise les graisses alimentaires sous forme de corps cétoniques (bêta-hydroxybutyrate, acétoacétate et acétone) plutôt que le sucre pour les utiliser comme source d’énergie. Les spécialistes ont constaté que le cerveau des personnes épileptiques est soulagé. Les crises sont réduites de moitié sans pour autant comprendre les mécanismes des corps cétoniques ni pourquoi ces corps sont de meilleurs carburants pour leurs cerveaux.
Il est important de comprendre que les régimes cétoniques ne constituent pas un remède contre l’épilepsie mais, contribuent à réduire les fréquences des crises ainsi que leurs violences. Cette alternative est intéressante pour les patients d’autant plus qu’ils n’ont rien à craindre car ce n’est qu’un équilibre alimentaire qui est établi. Il n’y a alors aucun risque.
Néanmoins, ces derniers doit rester sous surveillance médicale et chaque personne épileptique devra en discuter avec son médecin traitant avant de se lancer dans un régime cétonique ou dans n’importe quel traitement ou thérapie en parallèle de son traitement médicamenteux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *